YANN-GAËL PONCET

Un aventurier cueilleur de son

Extrait du Concert à Paris

La musique est une forme de passe-partout qui permet
d’aller à la rencontre des autres et de faire voler tous les préjugés.

Sa Philosophie


Si l’œuvre de Yann-Gaël a toujours pris plusieurs formes, elle se construit néanmoins autour de quelques préoccupations transversales.

Son travail participe au tissage d’un lien de qualité entre les êtres. Il pousse la connaissance de l’autre jusque dans ses nuances les plus fines, sculptant son propos à rebours d’un monde consumériste, binaire et friand de caricatures.

Yann-Gaël tente de produire, par la musique, une émotion qui ouvre la voix à une possible reconsidération des idées, un dépassement des préjugés et un appel à se libérer de la dictature d’une réalité supposée.

Son exigence artistique et sa curiosité l’ont amené à développer plusieurs compétences et univers dans lesquels se retrouvent une conception singulière de l’harmonie, de l’improvisation et un besoin de sens.

Convaincu que l’intelligence est un bien collectif, il est habité par l’idée que la musique stimule cette dernière. A sa manière, il partage, raconte, ajoute et décrypte.

Ses Projets


  • C’est un CD 100% haut-alpin qui pourrait bien se retrouver au pied des sapins. Les Noun’s sortent leur deuxième album, « Tout-petits bonheurs », le 1er décembre, sous le label de Pygs prod. Elles chanteront aussi sur scène, dès ce mercredi 11 novembre, au Cabaret Pop à Gap.

    Article à lire en entier: l’e-media05

    Les Noun’s, 13 nounous gapençaises, sortent leur deuxième album avant Noël |L’e-Media 05 / 10/11/2015
  • Avec, à la sortie, une multiplicité de points de vue échangés par les connaisseurs qui s’attardaient sur les trottoirs de la place du Châtelet, commentaires tous motivés par une adhésion sans réserve aux chanteurs (David Linx, Laïka Fatien, Yann-Gaël Poncet) et à l’écriture orchestrale palpitante de Laurent Cugny.

    Franck Bergerot | JazzMan 14/04/07
  • Sa soif de découverte culturelle le conduit à repousser les barrières musicales et à se tourner vers le chant, le jazz ou encore l’électro-jazz. Bref, un oiseau rare qui n’a certainement pas envie de finir dans une cage.

    Laurent Cousin | Longueur d’Ondes

Revue de presse